Actualités

Macroéconomie

Les prévisions des gestionnaires français s’améliorent

22 avril 2016 - optionfinance.fr

Selon les gestionnaires d’actifs interrogés par Insti7, l’année 2016 serait marquée par un découplage tant économique que financier entre les Etats-Unis et l’Europe. En effet, les perspectives de croissance s’inscrivent en baisse aux Etats-Unis alors qu’elles seraient sur une dynamique davantage haussière en zone euro. D’après les 34 sociétés de gestion interrogées entre fin mars et début avril, le taux des emprunts d’Etat américain évoluerait en hausse sur les douze prochains mois et pourrait même atteindre pour certains 3 %. Leur opinion est beaucoup moins tranchée en ce qui concerne ceux de la zone euro : 40 % des sondés anticipent un Bund à moins de 0,50 % à horizon douze mois, tandis que les autres s’attendent à un taux compris entre 0,50 % et 1,20 %. Du côté des marchés actions, 70 % des répondants surpondèrent la zone euro, puisqu’ils la jugent sous-évaluée, et 60 % sous-pondèrent les actions américaines qui en revanche enregistrent des niveaux de valorisation plus élevés.

Concernant les risques sur les marchés, les sociétés de gestion estiment que la probabilité d’un Brexit, c’est-à-dire d’une sortie de l’Union européenne du Royaume-Uni est très faible, le référendum britannique ne devrait donc pas remettre en cause les perspectives de marché sur la zone euro. Elles se montrent également plus confiantes sur la Chine qui pourrait au contraire être un catalyseur à la hausse des marchés si les indicateurs économiques confirment une stabilisation de la croissance.