Actualités

Délégation

Les règles d’investissements de l’Erafp évoluent

06 février 2015 - optionfinance.fr

L’Etablissement de retraite additionnelle de la fonction publique (Erafp) vient de connaître une avancée significative pour sa gestion financière. L’institution, dont les encours s’élevaient à 21 milliards d’euros fin 2014, a vu ses règles d’investissements s’assouplir à la suite de la publication d’un décret le 3 février. Concrètement, le fonds de pension va désormais pouvoir investir à 40 % dans les actions contre 25 % auparavant, 50 % en obligations contre 65 % et 10 % en immobilier. Par ailleurs, l’institution, qui délègue une large majorité de sa gestion, était, jusqu’à présent, obligée d’effectuer systématiquement un appel d’offres public pour investir en dehors des obligations souveraines. Elle gagne désormais en réactivité en pouvant également sélectionner à la marge des fonds en direct, notamment dans le non-coté ainsi que dans les créances de petites et moyennes entreprises. «Depuis près de sept ans, nous avions engagé des discussions avec notre ministère de tutelle pour faire évoluer notre réglementation qui ne correspondait pas à la nature du régime, explique Philippe Desfossés, directeur de l’Erafp. Depuis deux ans, le gouvernement en place, qui affiche sa volonté de mobiliser l’épargne pour le financement de l’économie en particulier des PME et ETI, a donc été plus sensible au fait que nos règles d’investissements correspondent mieux à notre statut d’investisseur de long terme. Dans ce contexte, le régime vient également d’adopter une révision de ses tarifs qui lui donne les moyens de saisir ces nouvelles opportunités.»