Actualités

Passeport européen

Les sociétés de gestion se bousculent pour obtenir l’agrément AIFM

optionfinance.fr - 07 mars 2014

Vendredi dernier, lors d’un point presse dédié aux chantiers réglementaires des sociétés de gestion, l’Autorité des marchés financiers (AMF) s’est félicitée du succès remporté par la directive AIFM auprès des gérants. Cette directive encadre la gestion alternative au sens large (hedge funds, immobilier, capital investissement) et lui procure un passeport européen. Une opportunité pour les sociétés de gestion, y compris celles de petite taille, qui cherchent actuellement des débouchés à l’étranger. «Entre 250 et 300 sociétés de gestion sur les 600 existantes devraient demander leur agrément AIFM d’ici la date butoir du 22 juillet 2014, a indiqué Xavier Parain, secrétaire général adjoint en charge de la gestion d’actifs à l’AMF. Parmi celles-ci, 80 n’avaient pas l’obligation réglementaire de le faire.» Elles y voient donc des opportunités de développement. Des sociétés de gestion qui n’étaient pas auparavant régulées par l’AMF comme celles qui gèrent des fonds dédiés aux forêts ont par exemple demandé à disposer de l’agrément. Autre chantier en cours, la directive EMIR, qui régule les produits dérivés et qui est actuellement en phase de déploiement opérationnel d’ici fin 2014. Une fois ces deux chantiers finalisés, les sociétés de gestion pourront souffler un peu. Les prochains textes les concernant ne devraient pas, en effet, entrer en application avant 2016. Et ils sont de taille : directive Ucits V (alignement des fonds Ucits sur la directive AIFM), directive RIPS (information des investisseurs), réglementation des fonds monétaires ou enfin création de fonds d’investissement de long terme (ELTIF).