Actualités

Tendance

L’évolution réglementaire reste un enjeu majeur pour les gérants

fundsmagazine.fr - 03 mai 2017

L’éditeur de solutions globales dédiées aux professionnels de l’asset management, de l’assurance et du crédit, Linedata, a dévoilé fin mars les résultats de sa septième enquête annuelle et mondiale sur le secteur de la gestion d’actifs.

Interrogés lors de la précédente enquête sur les tendances les plus déstabilisatrices pour l’industrie de la gestion d’actifs, les professionnels avaient cité en priorité des préoccupations spécifiques au secteur : les robo-advisors (23,5 %), la place grandissante des stratégies alternatives (24,1 %) et la cybercriminalité (33,5 %). En 2017, ces préoccupations demeurent mais sont reléguées au second plan. Ainsi, un quart des sondés (24,2 %) mentionne les changements politiques et les évolutions de politique budgétaire comme facteurs majeurs de bouleversement pour le secteur de la gestion d’actifs, alors que ces préoccupations n’étaient pas même citées l’an dernier.

La question réglementaire continue cependant de représenter un enjeu majeur immédiat pour les gérants. L’adaptation aux évolutions réglementaires aura été ainsi citée comme le principal défi par les sondés dans six des sept enquêtes menées par Linedata. «S’adapter à la réglementation» reste ainsi un défi prioritaire pour un gérant interrogé sur deux (50 %), 53 % d’entre eux le considérant également comme la problématique majeure des trois années à venir, même s’ils ne la priorisent pas de la même manière selon les zones géographiques. A quelques mois de son entrée en vigueur, la directive MIF 2 suscite une attention grandissante cette année, comme c’est déjà le cas depuis 2013. Pour près de la moitié des personnes interrogées (47,4 %), MIF 2 représente l’évolution réglementaire la plus importante des trois années à venir, contre 39,6 % fin 2015 et 21,2 % en 2014.

Par ailleurs, les gestionnaires d’actifs constatent également des convergences entre le poids croissant du fardeau réglementaire et la dégradation des conditions de marché qui incitent des investisseurs toujours plus nombreux à se précipiter vers les fonds de gestion passive peu coûteux et les pressions opérationnelles permanentes. En conséquence, 2017 marque un tournant pour les gérants d’actifs poussés à revoir leur positionnement sur le marché et à déployer des stratégies de recherche de niches pour se démarquer de la concurrence.