Actualités

Innovation

Mirova et le Mécanisme mondial s’associent

04 décembre 2015 - optionfinance.fr

Après avoir engagé l’an dernier des réflexions sur la recherche de solutions durables au problème de la dégradation des terres, le Mécanisme mondial – organe de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD) – vient de nouer un partenariat avec Mirova, filiale dédiée à l’investissement responsable de Natixis AM, dans le but de structurer un nouveau fonds, LDN (Land Degradation Neutrality). Ce véhicule aura pour but d’atteindre la neutralité en termes de dégradation des terres d’ici à 2030. «Chaque année, 12 millions d’hectares de terres sont dégradés dans le monde du fait de la déforestation ou de la culture intensive, commente Philippe Zaouati, directeur général de Mirova. Pour y faire face, l’Onu a décidé d’en réhabiliter en parallèle, ce qui représente un besoin de financement de 2 milliards de dollars. L’organisation a donc souhaité travailler avec un financier pour constituer un fonds permettant d’attirer des capitaux privés.» En cours de constitution, ce fonds devrait prendre la forme d’un partenariat public-privé. La BEI et la CDC ont d’ores et déjà indiqué qu’elles soutenaient cette initiative, qui devrait être lancée en décembre 2016. «Une douzaine de personnes sera, dans l’intervalle, mobilisée pour déterminer, dans un premier temps, la faisabilité et la rentabilité des projets, puis, dans un second temps, pour structurer le véhicule, qui fonctionnera sous forme de tranches d’investissements en fonds propres plus ou moins risquées», complète Philippe Zaouati. Grâce à ce format, Mirova espère attirer de 300 millions à 500 millions d’euros pour le premier closing du fonds.