Actualités

Etude

Pour les Français, la famille passe avant tout !

21 septembre 2017 - fundsmagazine.fr

Lorsqu’on interroge les Français sur ce qui est le plus important pour eux dans l’avenir en matière de prévoyance, 75 % d’entre eux mettent la santé et le bien-être de leur famille au premier plan (70 % dans le monde). C’est une des conclusions de la dernière étude mondiale «Power of Protection» dédiée à la prévoyance et publiée par HSBC.
Ils sont près de la moitié (44 % des Français) à apporter un soutien régulier à un membre de leur famille. Or, ce soutien pèse financièrement : 34 % des Français «soutiens de famille» disent faire des sacrifices personnels pour aider leur famille (29 % dans le monde) ; 32% ont moins d’argent pour faire ce dont ils ont envie (29 % dans le monde) ; 23% doivent retirer de l’argent de leur épargne ou de leurs investissements (20 % dans le monde).
Les Français «soutiens de famille» sont réticents à aborder l’avenir et les aléas éventuels. Plus d’un sur cinq n’a jamais eu de conversation avec qui que ce soit concernant sa situation financière à long terme, et seulement 36 % des parents en ont eu une avec leurs enfants.
Cette tendance va assez loin : 12 % des Français «soutiens de famille» seulement (18 % dans le reste du monde) ont déjà rédigé un testament.
«Les Français “soutiens de famille” ne sont ainsi que 21 % à avoir une assurance en cas de maladie grave (contre 32 % au niveau mondial), alors qu’ils sont 76 % à penser que leur famille s’en sortirait à peine ou pas du tout s’ils contractaient une telle maladie. Améliorer cette anticipation est un véritable défi pour le monde de l’assurance : c’est notre rôle d’expliquer que des solutions existent pour prévenir des aléas de la vie et assurer ainsi la protection des familles», a commenté Éric Emoré, directeur général de HSBC Assurances France et responsable de l’assurance pour l’Europe.