Actualités

Réglementation

La gestion financière des caisses de retraite bientôt durcie ?

16 mars 2017 - optionfinance.fr

Les règles d’investissement des régimes de retraite complémentaire pourraient bientôt se durcir. Après avoir déjà publié l’été passé un projet de décret relatif à la gestion financière des principales caisses de retraite concernées, notamment celles des professions libérales, le ministère des Affaires sociales et de la Santé vient d’en dévoiler une deuxième mouture. Malgré des ajustements par rapport à la précédente version dont l’exclusion du périmètre de l’Ircantec, les investisseurs institutionnels restent mobilisés contre ce projet.

«Nous ne sommes pas réfractaires à une évolution de nos règles de gestion qui datent de 2002, mais nous souhaiterions une véritable concertation et d’ici là surseoir à la parution de ce décret pour aboutir à un texte qui soit applicable et lisible, commente Monique Durand, président de la CNAVPL (Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales). Sous prétexte de mieux encadrer notre prise de risque sur les marchés, il ne faudrait pas remettre en cause notre autonomie de gestion des régimes de retraite complémentaire et surtout limiter nos marges de manœuvre et de fait les perspectives de rendement des placements des réserves, ce qui serait préjudiciable pour la retraite de nos affiliés.»

Concrètement, ce décret renforcerait les limites d’investissements des caisses de retraite, (comme la CNBF, le RSI, la CRPN, ou encore la MSA…) et les obligerait à appliquer certains quotas. Elles devraient notamment passer par le biais de fonds mutualisés pour certaines classes d’actifs. Par ailleurs, elles devront respecter de nouvelles règles de reporting et de transparence.