Actualités

Etude

Retour de la confiance des investisseurs particuliers

30 juin 2015 - funds.fr

Dans le cadre de son étude annuelle Schroders Global Investment Trends Survey, menée pour la quatrième année consécutive, le groupe Schroders a interrogé 20 000 investisseurs particuliers répartis dans 28 pays (dont plus de 1 000 en France).

Les résultats de cette nouvelle enquête soulignent une forte hausse de la confiance des investisseurs particuliers dans le monde et un intérêt croissant pour les investissements financiers par rapport aux années précédentes. Plus de la moitié (54 %) des investisseurs individuels dans le monde se disent plus confiants qu’il y a un an quant aux opportunités d’investissement sur la même période. L’étude montre que cet état d’esprit optimiste est particulièrement marqué en France, où la hausse de confiance qui ressort – 58 % des investisseurs domestiques se déclarent plus optimistes – est la plus forte en Europe derrière les Pays-Bas.
Dans ce contexte, la moitié (50 %) des 20 000 répondants ont l’intention d’augmenter leurs placements financiers au cours des douze prochains mois, contre 43 % en 2014 et 38 % en 2013. Par ailleurs, 88 % des investisseurs individuels indiquent avoir gagné de l’argent dans les douze derniers mois grâce à leurs investissements, avec une performance moyenne de 10 %.

Dans cet environnement, les placements générateurs de revenus sont plébiscités puisque, au niveau mondial, ce sont 87 % des investisseurs qui envisagent d’investir dans ce type de placement. En général, les investisseurs particuliers s’intéressant le plus aux solutions génératrices de revenu se trouvent en Asie, aux Émirats arabes unis, en Amérique du Sud et en Afrique du Sud, avec plus de 90 % qui prévoient d’investir dans ce type de fonds. Ce chiffre est légèrement inférieur pour les investisseurs d’Amérique du Nord, d’Australie et d’Europe, mais reste supérieur à 80 % (84 % pour la France). Il est intéressant de constater que c’est au Royaume-Uni que ce type de placement suscite le moins d’intérêt auprès des investisseurs particuliers (70 %).