Actualités

Etude

Un français sur deux est prêt à investir pour le patrimoine

22 mars 2016 - funds.fr

Selon les résultats de l’étude Caisse d’Epargne «Les Français et le patrimoine de proximité», réalisée à l’occasion des 20 ans de la Fondation du patrimoine, les Français sont attachés à leur patrimoine de proximité et sont prêts à y consacrer du temps. L’étude souligne, par ailleurs, l’émergence des associations et fondations privées, aux côtés des collectivités locales, comme acteurs importants de la préservation du patrimoine.
Marque de leur fort attachement au patrimoine de proximité, 55 % des Français se déclarent prêts à consacrer du temps à sa protection, son entretien et sa valorisation. Il y a, en effet, pour les Français de nombreux enjeux autour du patrimoine de proximité : il fait «partie intégrante de l’identité culturelle et permet de transmettre la mémoire» (pour 97 % des Français), il est un «enjeu économique pour le tourisme» (94 %), il doit avoir «une utilité sociale et culturelle» (93 %) et il contribue au «rayonnement de la France dans le monde» (92 %).
Dans le classement des acteurs les plus importants pour la protection, l’entretien et la valorisation du patrimoine de proximité, les associations et fondations privées deviennent le deuxième acteur (cités par 92 % des Français), aux côtés des collectivités locales (94 %) et devant l’Etat (91 %), suivi par les banques régionales (84 %).
93 % des Français jugent, d’ailleurs, de manière positive le financement de la restauration et la protection du patrimoine de proximité par des fondations soutenues par des fonds privés, confirmant leur rôle d’acteur de premier ordre.
Dans ce contexte, la Fondation du patrimoine bénéficie d’une notoriété assistée en hausse de 30 points en vingt ans (en 2016, 48 % des sondés ont entendu parler de la Fondation du patrimoine, contre 18 % en 1996), 79 % lui font confiance pour bien utiliser les ressources issues des dons et 91 % considèrent qu’elle est utile à la préservation du patrimoine (dont 29 % la jugent indispensable).
Les associations et fondations peuvent compter sur les nouvelles technologies pour récolter des dons. 59 % des Français ont déjà entendu parler des plateformes de dons en ligne et 23 % d’entre eux ont déjà fait un don via le crowdfunding. Le crowdfunding bénéficie d’une forte confiance, y compris parmi les interrogés qui n’ont jamais fait de don via une plateforme en ligne : ils sont 61 % à déclarer faire confiance à ce mode de financement.