Actualités

Fusions-acquisitions

Un marché mondial en berne depuis dix ans

01 septembre 2017 - optionfinance.fr

Le marché mondial des fusions-acquisitions n’a toujours pas retrouvé son niveau d’avant la crise des subprimes. En dix ans, il a perdu un tiers de sa valeur, à 1 960 milliards de dollars cette année, selon Thomson Reuters. En nombre, les opérations de fusions et acquisitions accusent une baisse mondiale de 5 % en dix ans. Le secteur technologique et celui des produits et services sont les seuls à progresser tant en valeur qu’en volume par rapport à 2007. La Chine, la Corée du Sud et Hong Kong font leur entrée cette année dans la liste des dix pays les plus ciblés par ce type d’opérations, en lieu et place des Pays-Bas, de l’Australie et du Japon. Côté acquéreurs, la Chine, la Corée du Sud et Hong Kong rentrent dans le top 10. La Chine se hisse même directement à la deuxième place derrière les Etats-Unis avec plus de 3 000 opérations enregistrées cette année pour plus de 318 milliards de dollars (+ 721 % en dix ans). La France peut s’enorgueillir d’arriver en troisième position, même si elle reste loin derrière avec près de 1 200 opérations menées cette année pour plus de 116 milliards de dollars (- 17 %). L’Hexagone a parallèlement gagné en attractivité. En dix ans, il progresse de trois places, et figure désormais au quatrième rang mondial des pays les plus ciblés (76,9 milliards de dollars enregistrés depuis janvier) derrière les Etats-Unis, la Chine et le Royaume-Uni.