Actualités

Actifs réels

Un surcroît de rendement pour les investisseurs

28 mars 2017 - fundsmagazine.fr

Natixis Global Asset Management a publié son enquête annuelle réalisée auprès d’investisseurs institutionnels du monde entier (500 gérants de caisses de retraite publiques et privées, de fondations, de fonds de dotation, de fonds d’assurance et de fonds souverains). Collectivement, ces investisseurs gèrent un encours total de 15 500 milliards de dollars.
Ils manifestent un intérêt accru pour les actifs réels et les investissements alternatifs : 67 % des investisseurs institutionnels mondiaux pensent que le private equity offre un couple rendement/risque supérieur à celui des classes d’actifs traditionnelles, et 55 % d’entre eux estiment qu’il permet une meilleure diversification que les actions classiques ; 73 % des sondés mondiaux pensent que la dette privée offre un couple rendement/risque supérieur à celui des obligations classiques. Ils considèrent que le secteur des infrastructures, le secteur des soins de santé et le secteur regroupant les technologies, les médias et les télécommunications sont les trois secteurs les plus prometteurs. Ils sont 44 % à envisager une utilisation plus régulière des emprunts privés et 34 % à étudier un recours plus fréquent aux CDO (obligations adossées à un actif).
Environ un tiers des investisseurs institutionnels mondiaux se disent prêts à renforcer leur exposition aux actifs réels, dont l’immobilier, le financement d’infrastructures et l’aéronautique, au cours des douze prochains mois. Pour 63 % d’entre eux, le premier objectif d’un investissement dans ces actifs réels est la perspective de rendements supérieurs. Près de la moitié des institutionnels français (46 %, contre 56 % au niveau mondial) déclarent qu’ils renforceront leur exposition aux stratégies d’investissement alternatives en 2017, et 71 % des gérants français pensent d’ailleurs que les stratégies alternatives ont aussi leur place dans les portefeuilles sous contrainte de passif.