Actualités

Performance

Une année 2014 satisfaisante pour le FRR

27 février 2015 - optionfinance.fr

Après avoir vu en 2013 ses encours se contracter, le Fonds de réserve pour les retraites (FRR) vient d’annoncer cette fois qu’ils avaient progressé de 900 millions d’euros, atteignant 37,2 milliards d’euros au 31 décembre 2014. Cette situation s’explique par la très bonne performance du régime, qui s’élève à 8,75 %, soit l’équivalent de 3 milliards d’euros, ce qui lui a permis de compenser son décaissement annuel de 2,1 milliards d’euros à la Cades (Caisse d’amortissement de la dette sociale). «Deux moteurs expliquent nos bonnes performances en 2014, indique Yves Chevalier, membre du directoire du FRR. D’abord, notre poche de couverture, composée essentiellement d’obligations corporates investment grade et d’OAT, a largement profité de la baisse des taux durant l’année, contrairement à 2013 où la remontée des taux l’avait plutôt pénalisée. D’autre part, notre poche de performance, qui comprend des actions ainsi que d’autres actifs de diversification, comme des obligations à haut rendement, de la dette émergente, du capital investissement et des fonds de prêts à l’économie, a bien progressé.»

Compte tenu de l’échéance du régime prévue pour 2024, le FRR a progressivement changé ses orientations de gestion pour raccourcir ses placements et augmenter la flexibilité de son allocation. «Selon nos estimations et malgré nos versements annuels à la Cades, le FRR devrait toujours gérer autour de 20 milliards d’euros en 2024, ajoute Yves Chevalier. Nous pourrions donc à cette date continuer de participer au financement de l’économie française, que ce soit à travers des actions, des obligations ou des fonds de prêts.» A l’heure actuelle, près de la moitié des encours du FRR est investie en France et même 20 % de la poche actions vise des entreprises tricolores.