Actualités

Risque politique

Une position sur la volatilité comme mesure de couverture

03 novembre 2016 - optionfinance.fr

Elections aux Etats-Unis, poursuite des discussions sur le Brexit, référendum en Italie… A l’heure actuelle, les investisseurs doivent tenir compte de nombreux événements politiques dans leur allocation d’actifs. Pour autant, le risque politique n’est pas facile à appréhender. Il constitue en effet souvent un choc à court terme, mais qui peut avoir des répercussions sur plus longue période. L’incertitude politique constitue donc un défi car il faut pouvoir anticiper des changements qui seront par nature incertains.

Selon une analyse effectuée par Unigestion, l’impact sur les marchés à court terme est assez limité. Dans ce contexte, même s’il existe de nombreux actifs pour couvrir un portefeuille contre un risque politique (à savoir l’or, le dollar ou d’autres devises, les emprunts d’Etats), le gestionnaire préconise d’avoir une position sur la volatilité. Unigestion recommande actuellement plus précisément l’achat de volatilité sur les devises et les actions pour couvrir le risque actuel. Mais ces stratégies fonctionneront surtout si le risque politique ne crée que des chocs à court terme et n’affecte pas plus durablement les marchés.