Actualités

Croissance

Vague d’acquisitions dans la gestion d’actifs

27 mai 2016 - funds.fr

Ces dernières semaines, des grands noms de la gestion d’actifs ont annoncé des opérations de croissance externe ainsi que des partenariats stratégiques dans le but d’enrichir leur offre de produits ou de conquérir de nouveaux marchés à l’international.
Ainsi, le leader européen de la gestion d’actifs Amundi a réalisé sa première opération de croissance externe depuis son introduction en Bourse en novembre dernier. Il va acquérir 87,5 % de Kleinwort Benson Investors (KBI) auprès d’Oddo & Cie. KBI est une filiale de BHF Kleinwort Benson Group, banque privée récemment rachetée par Oddo.
Cette acquisition est de taille limitée : KBI gère en effet 7,6 milliards d’euros d’actifs, contre 987 milliards d’euros pour Amundi. Ses encours sont répartis de façon équilibrée entre investisseurs institutionnels, gestion déléguée et distributeurs tiers.  
Cette transaction s’inscrit pleinement dans la stratégie définie par Amundi pour ses acquisitions puisqu’elle a un effet relutif immédiat sur le bénéfice par action et un retour sur investissement attendu supérieur à 10 % en trois ans.
Selon la société, «Amundi et KBI sont très complémentaires en matière de produits et de zones géographiques». L’expertise en actions globales de KBI renforcera sensiblement l’offre de gestion actions d’Amundi ; en contrepartie, KBI bénéficiera de la présence commerciale d’Amundi auprès des clientèles institutionnelles et retail en Europe, en Asie et au Moyen-Orient.
De son côté, Schroders a conclu un accord avec Brookfield Investment Management pour l’acquisition de ses équipes spécialisées dans les ABS et les MBS qui gèrent plus de 4 milliards de dollars d’actifs. Le développement de ces expertises constitue un objectif stratégique pour le pôle obligataire du gestionnaire britannique. Compte tenu de la taille du marché, qui dépasse les 9 000 milliards de dollars, cette classe d’actifs est importante en tant que telle, mais aussi comme moteur clé de performance pour ses portefeuilles aux États-Unis et ses portefeuilles globaux multisegments. A l’issue de cette opération, ces portefeuilles seront gérés sous la marque Schroders.
Enfin, alors que le marché asiatique enregistre une forte croissance, le groupe Edmond de Rothschild a finalisé une alliance stratégique avec le leader coréen de la gestion d’actifs, Samsung Asset Management. Grâce à ce partenariat, le Coréen va bénéficier de l’expertise d’EdRAM sur les actions et les obligations d’entreprises européennes. Samsung AM lancera à la fin du deuxième trimestre un fonds actions européennes à dividendes élevés conseillé par Edmond de Rothschild. Dans un second temps, il distribuera en Corée le fonds d’obligations convertibles européennes géré par EdRAM. Les discussions portent également sur le lancement éventuel d’un fonds actions asiatiques qui profitera de l’expertise de Samsung AM.