Actualités

Etude

Vers un retour en grâce de la gestion active

30 janvier 2018 - fundsmagazine.fr

Selon une étude récente réalisée par BlackRock auprès de 224 clients institutionnels du monde entier, pesant quelque 7 400 milliards de dollars d’actifs, ces derniers cherchent à se protéger contre le risque de ralentissement en maintenant le niveau de leurs liquidités et en augmentant, au cas par cas, leur allocation aux stratégies de gestion active. Tandis que 65 % des clients ne prévoient aucune évolution majeure de leur poche de liquidités cette année, l’étude montre chez les investisseurs institutionnels un certain intérêt pour la gestion active, qui devrait s’exprimer à travers un éventail varié de classes d’actifs alternatives, dont les actifs illiquides et les hedge funds, ou encore les actions.
L’immobilier et le private equity ne seront pas en reste, avec respectivement 42 % et 43 % des investisseurs institutionnels interrogés comptant accroître leur allocation à ces classes d’actifs. Les hedge funds semblent également regagner les faveurs des investisseurs qui anticipent en 2018 une hausse des flux qu’ils étaient cependant résolus à réduire en 2017. Un cinquième des investisseurs interrogés (20 %) prévoient d’augmenter leurs investissements dans les hedge funds.
Enfin, malgré les prévisions de recul global des investissements dans les actions, près d’un quart des institutionnels (24 %) comptent se repositionner sur la gestion active par rapport à la gestion indicielle, contre 16 % prévoyant de faire le contraire.