Actualités

Etude

Vers une externalisation croissante de la gestion des données

30 mai 2018 - fundsmagazine.fr

Une nouvelle étude publiée par State Street mi-mai révèle que plus de la moitié (60 %) des investisseurs institutionnels interrogés comptent externaliser tout ou partie de la gestion de leurs données dans les trois prochaines années. A l’heure actuelle, 52 % d’entre eux assurent l’ensemble des fonctions de gestion des données en interne. Ce taux est cependant censé diminuer à 36 % d’ici à 2021, 15 % des institutions prévoyant d’externaliser totalement ce rôle.
Selon plus de la moitié (57 %) des participants, ce changement dans la gestion des données est principalement attribuable aux exigences des autorités de réglementation. Toutefois, la gestion des données semble avoir rapidement pris une importance croissante pour les investisseurs institutionnels, près d’un tiers (30 %) d’entre eux indiquant que l’intégration de nouvelles informations pertinentes, ou de données alternatives, dans leur processus d’investissement sera pour eux l’une des plus grandes opportunités d’augmenter les actifs de leur entreprise dans les cinq prochaines années.
De plus, près de la moitié (46 %) des participants pensent que la mise en œuvre d’une meilleure stratégie en matière de gestion des données a permis d’améliorer l’harmonisation entre leurs équipes d’investissement et de gestion du risque ; et 22 % d’entre eux pensent que leurs capacités en matière d’analyse des données sont devenues leur avantage compétitif le plus important.