Allocation

Allocation d’actifs

Allemagne : des marchés en décalage avec l’économie

Option Finance - 18 septembre 2017 - Sandra Sebag

Marchés financiers

Allemagne : des marchés en décalage avec l’économie

Alors qu’Angela Merkel est en piste pour un quatrième mandat, l’économie allemande, avec ses excédents intérieur et extérieur, son niveau de chômage réduit et son taux de croissance élevé, s’affiche comme l’une des plus solides au monde. Pour autant, des réformes structurelles sont nécessaires afin de maintenir la compétitivité du pays et de relancer la dynamique des marchés actions.

Samy Chaar, chef économiste, Lombard Odier
Lombard Odier

Contrairement aux élections françaises et néerlandaises au printemps dernier, les élections allemandes qui se tiendront le 24 septembre prochain ne suscitent a priori ni l’inquiétude ni même l’intérêt des marchés financiers. Les enjeux sont en effet bien moindres, aucun parti populiste ne menace ces élections dont le résultat, à savoir une victoire d’Angela Merkel pour un quatrième mandat, semble joué d’avance. Une certaine forme de continuité est ainsi attendue, y compris si le principal opposant d’Angela Merkel, Martin Schultz, remportait les élections contrairement à ce qui est prévu par les sondages. «Les partis qui s’affrontent sont des partis de centre droit (la CDU d’Angela Merkel) et de centre gauche (le SPD de Martin Schultz), ce sont des partis démocratiques traditionnels et pro-européens», indique Samy Chaar, chef économiste chez Lombard Odier. Si l’impact des élections sur les marchés financiers semble inexistant, certains secteurs pourraient – très à la marge – être affectés négativement ou positivement, selon la coalition qui se mettra en place autour d’Angela Merkel.

Georg Schuh, directeur des investissements pour la région EMEA, Deutsche AM
Deutsche AM

«Les Verts souhaitent que l’industrie automobile arrête à terme de produire des biens avec des moteurs à combustion et se focalise sur les énergies propres, indique Georg Schuh, directeur des investissements pour la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) chez Deutsche Asset Management. Les valorisations de ce secteur pourraient ainsi être pénalisées par la mise en place d’une coalition entre...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner