Allocation

Où investir

Les paris des gérants pour 2018

Option Finance - 8 janvier 2018 - Sandra Sebag

gérant, Investissements

Les paris des gérants pour 2018

Les gérants se montrent optimistes pour 2018. La croissance s’installe de façon synchronisée dans toutes les zones géographiques, les banques centrales restent relativement accommodantes en dépit d’un début de normalisation et les profits des entreprises sont bien orientés. Une configuration qui plaide en faveur des actions. Si toutes les régions du monde recèlent encore des opportunités, les actions de la zone euro sont celles sur lesquelles les plus fortes hausses sont attendues.

Julien-Pierre Nouen, directeur des études économiques, Lazard Frères Gestion
Lazard Frères Gestion

L’année 2017 aura été porteuse pour les marchés actions. La plupart des indices affichent en effet une belle progression : le CAC 40 a gagné 9,28 %, l’Eurostoxx 50 a progressé de 6,49 %, les marchés actions aux Etats-Unis sont passés de record en record, avec un indice Dow Jones affichant une progression annuelle de 25 %. Au Japon, l’indice Nikkei 225 a grimpé de 19,1 %. Les places émergentes ne sont pas en reste avec une progression par exemple de 70 % pour l’Argentine ! Rares sont les marchés comme la Russie à afficher une performance négative sur l’année. L’année 2018 s’ouvre ainsi sur un vent d’optimisme. «Tous les indicateurs sont au vert, se félicite Julien-Pierre Nouen, directeur des études économiques de Lazard Frères Gestion. La croissance mondiale devrait se maintenir à un niveau élevé, les banques centrales vont commencer à normaliser leur politique monétaire, tout en restant relativement accommodantes, le tout dans un contexte de croissance des profits des entreprises. Ce contexte incite à privilégier les actions.» Un scénario qualifié de «boucles d’or» par les marchés financiers. «Il n’y a pas de raison de remettre en cause le scénario boucles d’or qui associe une inflation et des taux d’intérêt faibles avec une croissance forte, même s’il devrait perdre de sa puissance durant l’année», affirme Franck Nicolas, directeur investissements et solutions clients de Natixis Asset Management.

L’unanimité sur les actions de la zone euro

La quarantaine de sociétés de gestion interrogées par la rédaction d’Option Finance à propos de leurs choix en matière d’allocation d’actifs pour le premier semestre 2018 montre ainsi clairement un fort appétit pour les actifs à risque et plus particulièrement pour les actions.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner