Stratégie

Tendance

Investisseurs institutionnels : l’heure de la diversification

Option Finance - 27 novembre 2017 - Sandra Sebag

Investissements

Institutionnels : l’heure de la diversification

D’une année sur l’autre, trouver des supports d’investissement attractifs devient un exercice toujours plus compliqué. Entre les contraintes réglementaires et l’évolution des marchés, les opportunités deviennent moins nombreuses. Parmi les actifs plébiscités par les institutionnels figurent les actifs réels, mais certains reviennent aussi de façon mesurée sur les actions, tandis que d’autres arbitrent davantage leur poche taux.

Pour les investisseurs institutionnels, la définition de l’allocation d’actifs devient un exercice de plus en plus compliqué. En effet, les marchés actions ont atteint des niveaux de valorisation très élevés, notamment aux Etats-Unis où les records s’enchaînent. Les taux d’intérêt restent très bas, tandis que les actifs illiquides sur lesquels ils se sont massivement positionnés ces derniers mois voient leur rendement diminuer. «La plupart des institutionnels se situent dans une période d’attentisme, indique Isabelle Renault, associée chez Hexagone Finance. Dans les grandes masses, leur allocation d’actifs reste stable en anticipation d’une hausse des taux. Ils disposent ainsi souvent d’un niveau de cash relativement élevé.» Un point de vue partagé. «Les institutionnels ne modifieront largement leur allocation d’actifs que lorsque la hausse des taux sera véritablement engagée, indique François Rimeu, responsable de la gestion absolue chez La Française. Même si les actifs obligataires sont actuellement chers, ils ne sortiront pas du marché pour l’instant, car il y a eu déjà plusieurs faux départs sur cette thématique de hausse des taux.»

Les institutionnels essaient tout de même très progressivement de faire évoluer leur portefeuille ne serait-ce que pour réinvestir les tombées (titres obligataires arrivant à échéance). «Les institutionnels doivent réinvestir chaque année les remboursements et les coupons mais ils ne manifestent pas de grand appétit pour les classes d’actifs...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner