Asset Management

Stratégie

Le Groupe Primonial prend une nouvelle dimension

Option Finance - 5 mars 2018 - Sandra Sebag

Stratégie

En devenant l’actionnaire de référence de La Financière de l’Echiquier, le groupe Primonial vise, d’ici trois ans, un doublement de ses encours sous gestion à 30 milliards d’euros ainsi que leur rééquilibrage entre l’immobilier et les valeurs mobilières. Il cherche aussi par ce biais à disposer d’un portefeuille clients plus diversifié. Cette opération va également lui permettre de lancer de nouvelles expertises et de déployer ses activités à l’international.

Annoncé fin 2017, le rapprochement entre le groupe Primonial, connu pour ses expertises en immobilier, et son réseau de conseillers en gestion de patrimoine indépendants, et La Financière de l’Echiquier est maintenant effectif. Il se traduit par une prise de participation de 40 % par le groupe Primonial au capital de La Financière de l’Echiquier, qui elle-même va acquérir les deux boutiques de gestion d’actifs de Primonial (AltaRocca AM et Stamina AM), permettant à ce dernier de se hisser parmi les sociétés de gestion de taille moyenne en gestion de valeurs mobilières. Cette opération constitue une étape importante dans la recomposition du marché français de la gestion d’actifs et est à ce titre emblématique.

Une taille critique

Les deux sociétés de gestion sont l’une comme l’autre des entreprises qui ont su rapidement s’imposer, mais qui ont pourtant besoin de se rapprocher pour assurer leur développement.

Christophe Mianné, directeur général délégué, Groupe Primonial
Groupe Primonial

«Le marché français compte un très grand nombre de sociétés de gestion en actifs financiers, indique Christophe Mianné, directeur général délégué de Primonial. D’un côté, des structures affichant moins d’un milliard d’euros d’encours et qui peuvent avoir du mal à être rentables, de l’autre, de très grands acteurs, et entre les deux, il y a de la place pour de belles boutiques possédant des encours entre 10 et 50 milliards d’euros. Primonial ambitionne d’en devenir une.» Grâce à l’acquisition de la Financière de l’Echiquier, son souhait pourrait être exaucé. Créée en 1991 par Didier Le Menestrel, la Financière de l’Echiquier, 9 milliards d’euros d’encours, est en effet très présente auprès des conseillers en gestion de patrimoine indépendant (CGPI). Après avoir mis...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner