Stratégie

Stratégie

Les dépositaires veulent se développer sur les services à valeur ajoutée

Option Finance - 10 juin 2014 - Sandra Sebag

Directive européenne, EMIR, AIFM

Maillon indispensable pour aider les sociétés de gestion à se mettre en conformité réglementaire, les dépositaires veulent capitaliser sur leur positionnement pour développer des services à valeur ajoutée. Une stratégie indispensable pour contrer la baisse des prix imposée par les clients institutionnels et les sociétés de gestion.

AIFM, Emir, Fatca, Ucits, Solvabilité 2… les textes réglementaires concernant directement ou indirectement les sociétés de gestion se sont multipliés ces dernières années. Des textes aux implications lourdes, et dont la mise en œuvre nécessite souvent de faire appel à des prestataires extérieurs. Parmi ceux-ci figurent les dépositaires qui occupent une place centrale dans ce domaine. Ces derniers ont en effet développé un savoir-faire en matière de réglementation et de mise en conformité. «Nous disposons d’un service de veille réglementaire afin de suivre l’ensemble des évolutions applicables à nos clients, indique Alain Sméraldi, directeur du développement gestionnaires d’actifs chez Société Générale Securities Services (SGSS). Nous participons activement aux groupes de place qui interviennent notamment dans le cadre de la transposition en droit français des directives européennes afin d’être au plus près des débats réglementaires.» Un savoir-faire en matière juridique qui ne concerne pas que les sociétés de gestion. «Les dépositaires se doivent d’analyser la réglementation à différents niveaux, indique Sébastien Danloy, directeur en charge de l’Europe continentale et de l’offshore de RBC Investor & Treasury Services. Ils doivent maîtriser celle qui s’applique à leur activité, mais aussi celle qui impacte leurs clients (sociétés de gestion, investisseurs institutionnels, entreprises, etc.) et celle qui concerne les clients de leurs clients.»

Le besoin d’adhérents compensateurs

Sébastien Danloy, directeur en charge de l’Europe continentale et de l’offshore, RBC Investor & Treasury Services
Sébastien Danloy

Actuellement, l’urgence pour les...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner