L'analyse de Bernard Aybran

Rupture !

Opion Finance - 4 décembre 2017 - Bernard Aybran, Invesco Asset Management

La fin d’année voit souvent fleurir les «bilans et perspectives», qui doivent permettre aux investisseurs de se positionner pour la nouvelle année. Les plus audacieux annoncent parfois des revirements de tendance, ce qui présente le mérite majeur d’être plus spectaculaire que la perspective d’une monotone continuité.

Une hausse des taux d’intérêt est le revirement le plus annoncé, depuis des années. En baisse tendancielle depuis plus de trente ans, les taux d’intérêt dans le monde refusent pourtant de monter significativement. En zone euro, s’ils ont pour la plupart cessé de baisser, ils se sont désormais installés sur leurs plus bas et y restent. Une hausse de l’inflation pourrait déclencher leur hausse. Mais elle reste particulièrement basse dans la plupart des économies occidentales, forçant même Janet Yellen à admettre que les mécanismes qui la déterminent restent pour une bonne part mystérieux. Réciproquement, une rupture de tendance est parfois, plus timidement, annoncée sur les marchés actions. En l’occurrence, il s’agirait de la rupture d’une tendance haussière bien installée depuis maintenant neuf ans. Plus largement, et malgré deux krachs majeurs successifs, les actions mondiales, comme européennes, ont progressé de plus de 3 % par an depuis le début du siècle.

Des ruptures de tendance majeures sur les taux d’intérêt comme sur les actions nécessiteraient des ruptures dans les fondamentaux économiques, ruptures que rien ne laisse présager pour l’heure. 2018, une année de continuité ?