Le blog de Jean-Louis Mourier

La zone euro peut-elle encore surprendre favorablement ?

Option Finance - 18 décembre 2017 - Jean-Louis Mourier, Economiste, Aurel BGC

L’année dernière, à la même époque, un fort consensus tablait sur un ralentissement de l’activité économique dans la zone euro en 2017. Or, sauf très mauvaise surprise au quatrième trimestre, la croissance sera cette année significativement supérieure à ce qu’elle était en 2016. Aujourd’hui, le même consensus réapparaît, toujours aussi fort : les prévisions des institutions internationales, comme les différents consensus réalisés par des agences de presse ou par des organismes spécialisés indiquent que le pic de la croissance aurait été atteint cette année. L’activité économique ralentirait dès l’année prochaine dans la zone euro. Il est vrai que les capacités excédentaires de production s’étant dissipées, il devient plus difficile au PIB de croître sensiblement plus vite que son potentiel. Des goulets d’étranglement ont commencé à apparaître ces derniers mois.

Mais une bonne surprise reste possible. En effet, les nouvelles se suivent et se ressemblent : la conjoncture économique de la zone euro est encore bien orientée. Les résultats des enquêtes, notamment, continuent à s’améliorer. Par exemple, l’indice Ifo de climat des affaires en Allemagne est à son plus haut depuis l’unification du pays. En France, l’indice INSEE de confiance globale des entreprises a atteint, en novembre, un plus haut de dix ans. Dans l’ensemble de la zone euro, l’indice de confiance économique a retrouvé un niveau jamais vu depuis dix-sept ans. Alors que les conditions de financement restent très favorables et que les perspectives de demande restent bien orientées, la confiance des chefs d’entreprise pourrait les pousser à investir et embaucher plus…