Le blog de Philippe Waechter

La normalisation de la politique de la Fed passe par le choc budgétaire

Option Finance - 12 mars 2018 - Philippe Waechter, Natixis Asset Management

L’année 2018 sera celle du bouleversement. La mise en place d’une politique budgétaire très agressive aux Etats-Unis va rompre le bel équilibre dans lequel l’économie mondiale a retrouvé une croissance plus forte. La stratégie de la Maison-Blanche et du Congrès va provoquer un choc à la hausse de l’activité alors que l’économie est déjà au plein emploi. Pour la première fois depuis les années 1950 (faute de statistiques pour aller au-delà), il va y avoir une divergence entre le profil du taux de chômage et celui du déficit public. Généralement, chacun de ces deux indicateurs est une traduction du cycle économique et lorsque le taux de chômage baisse le déficit public se réduit. Avec Donald Trump, ce ne sera pas le cas. Le taux de chômage va continuer de se réduire mais le déficit va se creuser davantage, bien au-delà de 5 % du PIB.

Cette situation est d’autant plus préoccupante que la Federal Reserve est toujours accommodante. Soit elle le reste et des déséquilibres supplémentaires vont se manifester, notamment sur le commerce extérieur et l’inflation. Soit la banque centrale décide de contrecarrer ces risques en remontant plus vite qu’attendu ses taux d’intérêt.

Cette phase est intéressante : les banques centrales après avoir été durablement très accommodantes hésitent à sortir rapidement de cet état pour ne pas brusquer l’économie. La Fed a commencé en décembre 2015 mais est encore loin d’être contraignante. Finalement, pour sauter le pas et normaliser la politique monétaire, la stratégie budgétaire américaine va permettre de faire le travail beaucoup plus vite qu’imaginé. C’est cela le bouleversement.