Le blog de Philippe Waechter

L'analyse de Philippe Waechter

Quelle crédibilité pour la politique économique de la Maison-Blanche?

Option Finance - 16 avril 2018 - Philippe Waechter

Les projections budgétaires américaines laissent sans voix. Le résultat du Congressional Budget Office (CBO) provoque plus de questions qu’il ne donne de réponses. Le déficit budgétaire va s’accroître fortement au cours des dix prochaines années, conséquence de la baisse des impôts et de la hausse des dépenses validée en début d’année par les démocrates et les républicains. Ce déficit va augmenter de 50 % entre 2017 et 2020 et atteindre le chiffre symbolique de 1 000 milliards de dollars. En pourcentage du PIB, il sera, de 2018 à 2028, de 4,9 % en moyenne.

L’économie américaine est-elle en récession profonde pour justifier une telle relance budgétaire ? Pas du tout, elle est au plein-emploi. La Maison-Blanche va ainsi créer des déséquilibres durables obligeant la Fed à compenser les largesses fiscales. Celle-ci remontera ses taux plus rapidement qu’attendu, au moins quatre fois cette année. 

Cette relance ne provoque cependant pas de boom de la croissance car la productivité est réduite et la population active n’augmente plus aussi rapidement que par le passé. La croissance potentielle est inférieure à 2 % en 2028. Le boom initial n’aura pas d’effet persistant.

La baisse d’impôt, qui est une source majeure de ce déficit durable, va se traduire par un effet redistributif en faveur des plus riches et au détriment des plus pauvres, comme le montrent toutes les simulations.

L’Etat américain crée ainsi une dette publique énorme, non nécessaire car l’économie va bien, qui financera la redistribution des revenus. Quelle crédibilité pour cette politique et quelle sera la confiance des investisseurs ? Voilà la vraie question.