Carnet

Directeur financier

Altran

Albin Jacquemont

15/09/2016

Albin Jacquemont

Les nouveaux challenges ne font pas peur à Albin Jacquemont. A 51 ans, il vient d’être nommé directeur financier du groupe de conseil en technologies Altran (1,945 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2015), un secteur en plus forte croissance que celui de la distribution dans lequel il avait jusqu’alors effectué une grande partie de sa carrière. Après l’obtention d’un diplôme de l’IEP de Paris, il rejoint Arthur Andersen en 1987, puis intègre la Lyonnaise des Eaux en 1992, où il occupe notamment la fonction de directeur financier de Lyonnaise Communications. Appelé par Carrefour en 1998, il y devient contrôleur de gestion, avant d’y être nommé responsable des fusions-acquisitions en 2001, puis directeur financier de Carrefour Pologne en 2003. «Face à la forte concurrence des autres distributeurs européens dans ce pays, nous avons notamment procédé au rachat d’une trentaine d’hypermarchés pour atteindre une taille critique, devenir profitables et doubler le chiffre d’affaires», explique Albin Jacquemont. De retour en France en 2006, il est nommé directeur du contrôle financier groupe, puis est promu, trois ans plus tard, directeur du contrôle de gestion groupe. «J’ai changé l’ensemble des processus comptables de Carrefour afin de les remettre aux normes et de disposer d’un contrôle beaucoup plus resserré des chiffres, souligne Albin Jacquemont. Devenu directeur financier de Carrefour France en 2011, j’ai revu les méthodes de reporting employées pour établir des prévisions financières plus précises permettant de faire des recommandations d’optimisation de la politique commerciale.»

Il quitte la distribution alimentaire pour rejoindre celle de l’électroménager en 2015 en devenant directeur financier de Darty. «Pour consolider le bilan de Darty, j’ai mis en place un plan d’amélioration de la gestion de trésorerie, qui a permis de faire passer la dette de 350 millions d’euros à 150 millions d’euros en dix-huit mois en améliorant substantiellement la capitalisation boursière, détaille Albin Jacquemont. Cette réduction de l’endettement a permis d’améliorer la liquidité du groupe et d’obtenir une meilleure offre de la part de la Fnac lors de son OPA sur Darty.» Il quitte ensuite la société pour rejoindre Altran. «Dans le cadre du plan stratégique “Altran 2020. Ignition”, je veillerai à la mise en place et au suivi d’indicateurs clés de performance pertinents pour une discipline financière renforcée, et à la poursuite de la mise en œuvre d’opérations de croissance externe», relève Albin Jacquemont. Le groupe vise en effet un chiffre d’affaires supérieur à 3 milliards d’euros d’ici à 2020.

Les autres nominations chez Altran

Directeur du contrôle financier groupe

Altran

Pierre Bournoville

Pierre Bournoville, 42 ans, devient directeur du contrôle financier groupe d’Altran. Il rapporte à Olivier Aldrin,...

Toutes les nominations de l'entreprise