Carnet

Directeur général adjoint finance et juridique

DCNS

Frank Le Rebeller

16/01/2015

Frank Le Rebeller

A 51 ans, Frank Le Rebeller a choisi de délaisser les airs pour la mer. Après plus de vingt ans passés dans les secteurs de l’aéronautique et de l’aérospatial, il vient de rejoindre le groupe spécialisé dans le naval de défense DCNS (3,358 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013) en tant que directeur général adjoint en charge des finances et du juridique. Diplômé de l’IEP de Bordeaux et titulaire d’une licence en droit privé et de deux DESS, il avait débuté sa carrière en 1986 dans l’audit chez Deloitte & Touche, avant d’être nommé, quatre ans plus tard, responsable de l’audit interne de Christian Dior. C’est en rejoignant le groupe Lagardère, chez Matra-Hachette, qu’il découvre un secteur lié à la défense. En 1993, il s’expatrie aux Etats-Unis pour devenir contrôleur financier d’une nouvelle filiale, Fairchild Space & Defense. Il en prend la tête de la fonction finance en 1994. «J’ai piloté l’intégration de la société en mettant en place des outils et des processus de reporting, mais mon plus gros défi a été de gagner la confiance des collaborateurs. Ce n’est pas évident lorsqu’un groupe français acquiert une entreprise américaine, a fortiori dans un secteur aussi sensible que la défense.» En 1996, il rentre à Paris et devient directeur financier de Matra Information Systems, où il participe à la création du groupe EADS en dirigeant la partie financière de la due dilligence d’Airbus Civil. Il se voit alors proposer en 2000 le poste de responsable du contrôle financier et du plan de la nouvelle structure Airbus Integrated Company. «En charge d’une équipe de 600 contrôleurs financiers répartis dans quatre pays, j’ai notamment mis en place l’ensemble du reporting et du plan à cinq ans.» En 2003, il rejoint le missilier MBDA, une joint-venture d’Airbus Group, BAE Systems et Finmeccanica, comme directeur du contrôle financier, de la comptabilité et du risque. «J’ai assuré entre autres la mise en œuvre et le contrôle d’un vaste plan de compétitivité et d’amélioration de la rentabilité.» Chez DCNS, il entend notamment optimiser les référentiels et les procédures de reporting financier, ainsi que fixer des objectifs stricts en matière de respect des coûts.

Les autres nominations chez DCNS

Vice-président

DCNS

Sylvain Rousseau

Sylvain Rousseau, 44 ans, est nommé vice-président en charge de l’audit et des risques du groupe de naval de défense et...

Toutes les nominations de l'entreprise