Carnet

Directeur financier et fusions-acquisitions

Daher

Jean-Philippe Grégoire

01/09/2017

Jean-Philippe Grégoire

Après avoir dirigé les finances d’entreprises cotées ou sous LBO, Jean-Philippe Grégoire, 56 ans, s’occupe désormais de celles d’une entreprise familiale. Depuis trois mois, il a en effet rejoint l’équipementier aéronautique Daher au poste de directeur financier et M&A.

Diplômé de l’Inseec et d’HEC, il commence sa carrière en occupant des fonctions d’adjoint au directeur financier au sein d’entreprises familiales dans le secteur des matériaux de construction, chez Lambert Distribution en 1984, puis chez Brossette en 1986. En 1988, il rejoint le groupe Alcatel, où il devient notamment responsable financier de division.

Grâce à son réseau, il intègre en 2007 la société spécialisée dans les pièces automobiles, Faurecia, au poste de vice-président finance de la division interior systems. «Une de mes principales missions a consisté à participer au déploiement d’un ERP commun à l’ensemble du groupe, relève Jean-Philippe Grégoire. Ce projet, qui concernait environ 300 sites au niveau du groupe, s’est étalé sur toute la durée de mon poste.»

Avec l’envie d’accéder à un poste plus stratégique, il rejoint en 2013 Fraikin en tant que directeur général adjoint en charge des finances. Sous LBO depuis 2007, cette société de location de véhicules industriels avait des difficultés à remplir les objectifs de rentabilité fixés par son actionnaire principal, le fonds CVC Capital Partners. «Dans un contexte économique plus favorable, ma mission a surtout consisté à participer au redressement du chiffre d’affaires et de la rentabilité ainsi qu’à la mise en place d’une ligne de financement de 1,2 milliard d’euros pour permettre la cession de la société, opération qui a failli se concrétiser avec le groupe Petit Forestier, avant qu’elle ne soit avortée du fait des contraintes posées par l’autorité de la concurrence», précise Jean-Philippe Grégoire.
Entre-temps, il rejoint Daher, une entreprise en forte croissance, où il est désormais directeur financier et M&A. «Je vais notamment apporter mon expérience en mettant en place de nouveaux outils et processsus pour aider les responsables opérationnels à mieux piloter la rentabilité», indique Jean-Philippe Grégoire. De quoi mieux appréhender le développement du groupe, qui dépasse depuis ces deux dernières années le milliard d’euros de chiffre d’affaires.