Carnet

Directeur général adjoint

Visiativ

Olivier Stephan

07/05/2015

Olivier Stephan

Féru de technologies, Olivier Stephan ne sera pas dépaysé dans ses nouvelles fonctions. Après un parcours dans le secteur des télécommunications et de l’électroménager, il vient de rejoindre Visiativ (49,7 millions de chiffre d’affaires en 2014), spécialisée dans l’édition et l’intégration de logiciels et cotée sur Alternext Paris, au poste de directeur général adjoint en charge des finances et des fonctions support. Diplômé de l’école de commerce de Brest et titulaire du DESCF, il débute sa carrière en Allemagne en 1988 au sein de Matra Communication, comme directeur administratif et financier de la filiale DFG, spécialisée dans la téléphonie fixe. Il devient ensuite contrôleur de gestion des six filiales européennes du groupe, puis de l’activité mobiles. Contacté par un chasseur de têtes, il intègre Bouygues Télécom en 1995, en tant que responsable du business plan et du reporting, à l’époque où la société ne générait pas encore de revenu. «J’ai alors gravi les échelons dans les fonctions financières jusqu’à devenir directeur administratif et financier adjoint d’un groupe qui réalise un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros», témoigne-t-il. Souhaitant s’impliquer dans un groupe plus internationalisé, il rejoint Seb en 2005, en tant que directeur du contrôle de gestion et de la comptabilité du groupe, avant d’être promu directeur de gestion et de l’informatique financière. «Nous avons mis en place un outil de gestion SAP, afin de piloter les 50 filiales à travers le monde. L’intégration de nos entités chinoises, effectuée dans un second temps, a été également un dossier très important à gérer», se souvient-il.

Approché à nouveau par une agence de recrutement pour renforcer Visiativ – en perte de 2,563 millions d’euros l’an dernier, en raison d’une croissance externe importante, ainsi que d’une hausse des investissements en R&D et des dépenses en marketing –, Olivier Stephan a été séduit à l’idée de rejoindre un secteur innovant et en pleine croissance : «Avec nos récentes acquisitions, notre chiffre d’affaires augmentera de 40 % cette année, précise-t-il. Dans ce contexte, une de nos priorités consiste à les intégrer dans nos procédures et à faire progresser leur activité.» Les méthodes d’élaboration des budgets des différentes entités seront également harmonisées.