Carnet

Directrice financière

Exel Industries

Sophie Bouheret

16/06/2017

Sophie Bouheret

Après vingt ans passés chez Danone, Sophie Bouheret, 48 ans, va découvrir un nouveau secteur de l’industrie. Elle vient en effet de rejoindre la société spécialisée dans les pulvérisateurs, Exel Industries (720 millions d’euros de chiffre d’affaires en août 2016).

Diplômée de l’université Paris-Dauphine, elle devient en 1990 auditrice chez PwC, où elle a notamment comme client Danone. Quatre ans plus tard, elle rejoint le groupe en tant que consolidatrice, avant d’être nommée responsable du contrôle de gestion de la division Asie-Pacifique, basée à Singapour, au sein d’une équipe nouvellement créée. Après avoir été promue directrice financière d’une filiale hongkongaise en 2000, elle choisit trois ans plus tard de retourner en France, et devient directrice du contrôle interne, où elle est en charge de l’intégration des nouvelles règles liées à la loi Sarbanes-Oxley. En 2005, elle intègre la division Danone produits frais et devient directrice de la planification financière, avant d’être promue, trois ans plus tard, directrice financière de la zone Afrique-Moyen-Orient. En 2011, elle est nommée directrice financière pour la France de Danone Produits Frais. «Afin d’augmenter la profitabilité de la filiale, nous avons développé, avec le cabinet de conseil McKinsey, un programme visant à mieux valoriser chaque tonne vendue, notamment en étudiant de façon très détaillée l’impact des opérations promotionnelles et des assortiments de gamme sur notre compte de résultat», explique Sophie Bouheret. Après la mise en place de centres de services partagés (CSP) au sein du groupe, son périmètre d’activité est progressivement réduit.

Elle oriente alors sa carrière vers un groupe familial, où ses fonctions se trouvent élargies. «Je vais dorénavant traiter de nouveaux sujets, notamment ceux des relations investisseurs et des sources de financement, détaille Sophie Bouheret. Mais des problématiques plus familières, comme l’homogénéisation des processus et la centralisation des activités, feront également partie des dossiers à étudier.»