Carnet

Directeur financier

Novasep

Xavier de Saint Guilhem

07/04/2017

Xavier de Saint Guilhem

Après seize années passées au sein de l’industrie automobile, Xavier de Saint Guilhem intègre de nouveau le secteur de la chimie. Ce diplômé du MIT, qui avait commencé sa carrière en tant qu’ingénieur chez Rhodia en 1987, rejoint cette fois le groupe de biochimie Novasep, au poste de directeur financier.

Xavier de Saint Guilhem avait pourtant rapidement quitté les sciences physiques pour celles de la gestion. Dès 1990, il se tourne vers le conseil aux entreprises industrielles chez Accenture. Cinq ans plus tard, il intègre l’usine bretonne du groupe d’emballage CarnaudMetalbox au moment de l’acquisition de ce dernier par Crown Cork & Seal. Il prend d’abord en charge la consolidation et le reporting financier, avant d’être promu directeur de l’usine en 1998. En 2000, il rejoint la filiale du groupe LVMH Parfums Christian Dior, en tant que contrôleur des opérations, où il met en place un nouveau système d’information. En 2001, il prend la direction des opérations de l’usine de la filiale située à Shanghai. «J’avais pour objectif de développer le conditionnement des produits cosmétiques tout en respectant les critères de qualité et de délai depuis la Chine», explique Xavier de Saint Guilhem.

Cinq ans plus tard, il devient directeur d’une joint-venture entre Peugeot et une société d’Etat chinoise basée à Jinan. «En quinze mois, j’ai géré la construction de l’usine, la fabrication des scooters, le recrutement du personnel et la mise en place du système d’information», souligne Xavier de Saint Guilhem. En 2009, il retourne en France, où il est nommé directeur financier de Peugeot Motocycles. «Alors que le marché perdait 60 % en volume, nous avons mis en place un programme de restructuration et de réduction des coûts», raconte Xavier de Saint Guilhem. Il rejoint dorénavant Novasep (260 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016), qui a besoin de renforcer ses finances. «Mes deux principales missions seront la consolidation des opérations financières qui ont récemment eu lieu (refinancement de la dette du groupe, investissement dans de nouvelles unités de production et cession de la filiale américaine TangenX) et la recherche des ressources financières pour accompagner les opportunités de croissance du groupe», relève Xavier de Saint Guilhem. Son parcours à multiples casquettes lui permettra d’avoir, selon lui, plus de poids dans les négociations.