Carnet

Directeur général adjoint et directeur financier

groupe La Poste

Yves Brassart

11/04/2014

Yves Brassart

En devenant, à 53 ans, directeur général adjoint et directeur financier du groupe La Poste, Yves Brassart franchit une nouvelle étape d’une carrière entièrement dédiée à l’entreprise publique. Celle-ci commence en 1987 alors que La Poste est encore une administration dépendant du ministère des PTT. Il entre alors au sein du département commercial de la direction du courrier. «Ce premier poste me paraissait particulièrement intéressant car il permettait de concilier ma formation à la gestion d’entreprise acquise à l’Edhec et le goût du service public que j’avais développé à Sciences-po», explique-t-il. Trois ans plus tard, il devient, à 30 ans, directeur marketing et commercial de la direction du courrier et des colis, au moment où La Poste change de statut pour devenir une entreprise commerciale.

Cependant, souhaitant renouer avec ses domaines de prédilection, la finance et la comptabilité, dans lesquels il s’était spécialisé en école de commerce, il quitte en 1993 la direction centrale pour devenir directeur financier pour l’Ouest de la France. Six ans plus tard, il regagne le siège en tant que directeur financier des services financiers. Il participe notamment aux travaux préparatoires de la création de La Banque Postale, une mission qui l’occupe pendant la première moitié des années 2000. «Ce projet a demandé un travail technique très lourd, entre la définition du texte de loi, les demandes d’agréments auprès des différentes autorités de tutelle et les discussions pour convaincre Bruxelles du respect des conditions de concurrence», raconte-t-il.

Une fois l’établissement bancaire créé, il en devient directeur financier avec pour double mission de gérer les dépôts des clients et de développer ex nihilo l’offre de produits d’épargne, d’assurance et de crédits à l’intention des particuliers et des entreprises. «La Poste n’ayant à l’époque qu’une gamme réduite, il a fallu, pour aller vite, constituer des partenariats avec d’autres professionnels, comme la Société Générale pour l’offre de crédit à la consommation ou Groupama pour l’assurance dommage», précise-t-il. En retrouvant la direction centrale de La Poste, il pourra mettre à profit sa connaissance du groupe pour accompagner le développement de nouvelles activités, comme les colis et courriers à l’international ou les services mobiles.