Entreprise & Expertise

Retenues à la source sur dividendes versés à des sociétés déficitaires

La CJUE pourrait déclarer le droit français non conforme au droit de l’Union européenne

Option Finance - 10 septembre 2018 - Daniel Gutmann, CMS Francis Lefebvre Avocats

Retenue à la source, Dividendes, CJUE, Union européenne

Plusieurs sociétés belges ont perçu des dividendes de sociétés françaises dans lesquelles elles détenaient des participations qui n’auraient pas ouvert droit au bénéfice du régime des sociétés mères si elles avaient été établies en France. Ces dividendes ont fait l’objet de retenues à la source (RAS) au taux de 15 % prévu par la convention fiscale franco-belge.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Déclaration n° 2777 (des revenus de capitaux mobiliers)

Télédéclaration obligatoire dès octobre 2018

Impossibilité de déduire des charges nées avant un apport

Une nouvelle application de la théorie du prix d’acquisition

Immixtion dans la gestion des filiales et droit à déduction de la TVA

De nouvelles possibilités offertes par la CJUE aux sociétés holdings