Ingénierie financière

Interview - Loïc Dosseur, co-directeur général, Paris&Co

«Notre incubateur vise à faire rayonner le savoir-faire de la France dans le domaine des fintechs.»

Option Finance - 13 novembre 2017 - Propos recueillis par Arnaud Lefebvre

Fintech, start up

Loïc Dosseur, co-directeur général, Paris&Co
Paris&Co

Association de droit privé dédiée au développement économique et à l’innovation, Paris&Co a lancé le 20 octobre un appel à candidatures pour un incubateur de fintechs à La Défense, baptisé «Le Swave». Quelle est la genèse de ce projet?

Depuis sa création en 1996, Paris&Co est spécialisée dans le lancement d’incubateurs de start-up opérant dans l’ensemble des secteurs d’activité. Il y a quatre ans environ, nous avions lancé un programme dédié aux fintechs, qui avait abouti à l’éclosion de plusieurs d’entre elles. Forts de cette expérience particulière et de notre expertise globale en matière d’accompagnement des jeunes entreprises innovantes, nous avons été contactés en novembre 2016 par les services de l’Etat ainsi que par la Société Générale, tous deux engagés dans une démarche de revitalisation du quartier d’affaires de La Défense. Leur objectif était de créer un grand incubateur ouvert aux fintechs et insurtechs françaises et étrangères, dans le but notamment de faire rayonner le savoir-faire de la France dans ces domaines à l’international. Une fois retenus, nous avons cherché à nouer d’autres partenariats qu’avec la Société Générale pour proposer aux start-up la palette de conseils la plus complète possible, par exemple en termes d’approche réglementaire, de procédure d’agrément et de connaissance du marché. Dans ce contexte, NewAlpha AM, Crédit Municipal de Paris, Exton Consulting et l’Institut Louis Bachelier se sont joints à l’initiative.


En quoi celle-ci se démarque-t-elle des incubateurs existants ?

A la différence de ces derniers, Swave ne repose pas sur l’engagement d’une seule entreprise, mais s’appuie sur une véritable mutualisation des forces. A ce titre, il n’y aura pas de lien initial, notamment capitalistique, entre les start-up membres du programme et les partenaires du projet, chaque acteur du programme sera libre d’en nouer au fil de l’eau. Autre spécificité : nous allons veiller à entretenir un lien très étroit avec le monde de l’université et de la recherche, ce qui constitue à nos yeux un prérequis essentiel pour le développement des start-up et la diffusion des innovations.


Quel profil de start-up accueillera Le Swave à compter du 8 décembre prochain ?

Notre objectif consiste à accompagner une trentaine de fintechs et insurtechs durant un an, ou plus longtemps si nécessaire. Alors que la phase de candidature, initiée le 20 octobre dernier, s’achèvera le 17 novembre, le périmètre de Swave couvre quatre sous-secteurs : la néo-finance (nouvelles façons de concevoir les modèles de banque et d’assurance traditionnels), la cybersécurité (accès aux données, cryptage des données, lutte contre le hacking, blockchain), l’intelligence artificielle (big data, machine learning) et la finance de demain (finance durable, finance climat, finance solidaire, la regtech). Pour être éligibles, les entreprises entrant dans ces champs devront fournir un produit ou un service innovant – un comité d’experts formé par nos partenaires jugera du caractère innovant ‒, avoir les moyens de mener à bien leur projet en termes d’argent, de temps et de réseau, et enfin s’appuyer sur un management robuste et expérimenté. Parmi les membres du programme figura enfin une proportion significative d’entités étrangères.
 

Combien coûtera cet accompagnement ?


Les entreprises contribueront au loyer, selon le format choisi (bureau fermé ou open space) et de la surface de travail loué. A cela s’ajoutera un forfait d’accompagnement, dont le coût est fixé à 5 000 euros par an permettant d’accéder à l’ensemble de l’offre de compétences de Paris&Co et de ses partenaires. Sans compter les interactions avec les partenaires, quatre personnes de Paris&Co seront en effet présentes à plein temps au sein de Swave pour assurer l’animation entre les différentes équipes et l’appui au développement des entreprises. Cette équipe dédiée étant complétée par les équipes transverses de Paris&Co (communication, administration, conseils, etc.)