Systèmes d'information

Recherche

La rentabilité future des actions américaines dépend-elle de la conjoncture ?

Option Finance - 16 octobre 2017 - Jean-François Boulier, professeur associé à l’ISFA

Actions américaines

A ce stade de l’évolution du cycle économique américain, il est particulièrement intéressant de s’intéresser à la composante macroéconomique des primes de risques des actions américaines, autrement dit de leurs rentabilités futures. L’article intitulé «Is Macroeconomic Announcement News Priced?», publié dans Bankers, Markets and Investors, conclut que sur les 25 dernières années, l’impact est en partie décelable, mais qu’il reste moins important que les facteurs de risque traditionnels propres aux titres boursiers.

L’approche factorielle d’analyse des actions gagne de plus en plus en popularité, notamment parmi les gérants d’actifs dont l’offre s’est considérablement étoffée sur ces thèmes, comme en atteste la création de fonds et d’ETF factoriels par exemple. Des analyses universitaires par facteurs de risques ont montré, depuis une trentaine d’années, que la performance des actions pouvait être analysée au travers de facteurs identifiables à partir des caractéristiques des titres. L’article de Fama et French de l’université de Chicago, par exemple, avait montré que la sensibilité au marché, la taille et le ratio de la valeur comptable au cours de bourse étaient des prédicteurs des cours futurs, du moins au niveau de portefeuilles composés de plusieurs titres. D’autres centres de recherche privés (Barra ou APT par exemple) très proches des campus universitaires américains avaient élaboré et commercialisé, dès les années 1990, des analyses de risque qui sont devenues aujourd’hui courantes chez les praticiens. Pourtant, les conditions macroéconomiques ne manquent pas d’effet sur l’activité des entreprises et leur cours de bourse, notamment par le truchement des taux d’intérêt. Ne faut-il pas ajouter des facteurs macroéconomiques aux facteurs fondamentaux ?

Une étude de l’impact de 4 500 annonces

L’article intitulé «Is Macroeconomic Announcement News Priced?», émanant de l’Université de Tilburg aux Pays-Bas, tente de répondre à la question, en s’intéressant aux actions américaines et aux performances boursières les jours...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner