Actualités

Actions

Atos cède 13,1 % du capital de Worldline avec une décote limitée

Option Finance - 10 février 2020

Atos poursuit son désengagement de Worldline. Quelques heures après que son ex-filiale spécialisée dans les paiements a annoncé son projet d’offre publique sur Ingenico (voir interview p. 7), le groupe, qui opère dans la transformation digitale, a bouclé la cession d’un bloc de près de 24 millions d’actions Worldline. Il s’agit de son deuxième placement par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres (accelerated bookbuilding, ABB) depuis octobre 2019. Portant sur environ 13,1 % du capital de l’entreprise dirigée par Gilles Grapinet, cette transaction s’élève à 1,47 milliard d’euros, un montant record depuis 2017 en France. Elle se distingue également par les conditions obtenues par Atos. Les actions ont été vendues au prix unitaire de 61,50 euros, ce qui fait ressortir une décote de 4 % par rapport au cours de Wordline en vigueur avant le lancement de l’ABB. «Compte tenu de la taille conséquente du placement, qui représente environ cinquante-deux jours d’échanges sur le titre, ce niveau est extrêmement serré», souligne un banquier. En effet, les ABB récemment effectués en Europe ont été réalisés avec une décote moyenne avoisinant ce seuil, mais le plus souvent pour des blocs de taille moindre. Par exemple, le fondateur d’Orpea a cédé fin janvier 6,3 % du capital de l’entreprise avec une décote de 4,6 %.