Actualités

IFRS 16

Communication financière : peut mieux faire

22 mars 2019 - optionfinance.fr

En instaurant la norme IFRS 16 sur les contrats de location, si l’International Accounting Standards Board (IASB) souhaitait assurer plus de transparence comptable, les spécialistes se demandent aujourd’hui si cet objectif sera bien atteint. Le cabinet BM&A et l’APDC viennent en effet de mener une étude sur l’application d’IFRS 16 auprès de 57 émetteurs, au regard des informations communiquées dans les résultats annuels. Elle révèle ainsi que 12 ont choisi d’adopter la norme dans leurs comptes dès 2018, et 45 franchiront le pas en 2019. De plus, la grande majorité des groupes (88 %) ont opté pour la méthode rétrospective simplifiée. L’analyse des rapports annuels met aussi en exergue le retard et le manque d’informations apportées par les sociétés «non-early adopters». En effet, plus de 90 % de ces groupes sont encore en cours d’évaluation de l’impact d’IFRS 16, et pour un tiers d’entre eux le niveau d’avancement exact de ces travaux n’est pas précisé. De plus, ils sont seulement 37 % à faire référence à leurs engagements hors bilan, et peu d’informations sont communiquées concernant les mesures de simplification retenues. Certains «non-early adopters» indiquent par ailleurs envisager de communiquer sur des indicateurs modifiés.

A noter toutefois que, dans les comptes des «early adopters», peu d’écarts ont été constatés entre les impacts annoncés sur la dette et ceux comptabilisés réellement.

à lire aussi