Actualités

Prêts aux entreprises

Des créances douteuses toujours contenues

Option Finance - 11 décembre 2020

Avec 255 milliards d’euros de prêts pour lesquels un moratoire temporaire sur le paiement des intérêts avait été accordé à la fin du premier semestre (soit 7,1 % du total des crédits au secteur privé), les banques françaises ont été les plus conciliantes d’Europe vis-à-vis de leurs clients particuliers et entreprises, selon une étude de Scope Ratings. A l’issue de cette période, 1 % seulement des financements concernés étaient assimilables à des prêts non performants (NPL). Tous crédits confondus au secteur privé, la part de NPL était comprise, selon les établissements hexagonaux, entre 2,2 % et 3,6 % à fin septembre.