Actualités

Fiscalité

La France mauvaise élève des pays de l’OCDE

optionfinance.fr - 12 avril 2019

Si l’OCDE salue les «réformes courageuses» menées depuis deux ans par le gouvernement, elle demande néanmoins à la France de poursuivre ses efforts en matière de fiscalité. «Les entreprises sont soumises à plusieurs impôts reposant sur des assiettes étroites et rapportant peu de recettes qu’il conviendrait de réexaminer», préconise l’organisation internationale dans son étude biannuelle sur l’économie française. Par ailleurs, elle appelle à «passer en revue» les réglementations existantes sous l’angle de la concurrence. «Une simplification ambitieuse des démarches des entreprises favoriserait leur croissance», souligne l’institution. L’organisation internationale assure que, en l’absence de nouvelles réformes, le niveau de croissance sera insuffisant pour entraîner une décrue rapide du chômage et une amélioration notable des finances publiques.

En outre, dans l’étude sur les impôts sur les salaires 2019, l’OCDE indique également que la France figure toujours en tête des pays de l’OCDE concernant la pression fiscale sur les salaires. Si le «coin fiscal» moyen (c’est-à-dire le total des impôts sur les coûts de main-d’œuvre payés par les salariés et les employeurs sans les prestations familiales) s’élevait à 26,6 % pour les ménages avec deux enfants et un seul apporteur de revenu en 2018, la France affiche le coin fiscal le plus élevé des pays de l’OCDE, avec un taux de 39,4 %.