Actualités

Étude

La performance du crédit européen est sensible aux critères ESG

Option Finance - 10 février 2020

De plus en plus d’investisseurs intègrent des critères ESG dans la gestion de leurs portefeuilles obligataires, et cela commence à se voir dans les performances de ces actifs (lire p.23). Amundi a étudié sur les dix dernières années la performance financière du marché européen des obligations corporate investment grade à l’aune de la note ESG des émetteurs : si, entre 2010 et 2013, aucun impact notable n’apparaît, il en va autrement de la période plus récente. «Les 20 % des titres les mieux notés ont surperformé les 20 % les plus mal notés de 37 points de base par an entre 2014 et 2019», indique Eric Brard, directeur du métier fixed income chez Amundi. 

Si l’étude ne donne pas d’explication de ce constat, il est probable qu’une forte demande des investisseurs ait fait baisser plus rapidement les spreads des émetteurs les plus vertueux. «Nous constatons que les entreprises les mieux notées sur le plan ESG – qui se trouvent aussi avoir les meilleures notations en termes de risque de crédit – se financent avec un spread inférieur de 31 points de base à leurs homologues les plus mal notées, tant sur le plan financier qu’extra-financier», souligne ainsi Eric Brard. Cette surperformance passée des portefeuilles ESG se retrouve aussi sur le marché des actions européennes, comme l’a montré une précédente étude d’Amundi. En revanche, sur le marché du crédit américain, c’est une sous-performance annualisée de 32 points de base qui est constatée depuis 2014.