Actualités

Communication

La révision de la directive extra-financière fait réagir

Option Finance - 29 juin 2020

Alors que, depuis 2018, les entreprises de plus de 500 salariés doivent communiquer sur les risques et opportunités de leur modèle d’affaires d’un point de vue extra-financier, la Commission européenne avait lancé en février une consultation publique sur le sujet qui s’est achevée le 11 juin dernier. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la révision de la directive européenne de 2014 sur la publication d’informations non financières. Pour l’Autorité des marchés financiers (AMF), la Société française des analystes financiers (Sfaf) et l’European Fund and Asset Management Association (Efama), qui ont rendu publiques leurs principales attentes ces derniers jours, plusieurs points communs mériteraient d’être modifiés. D’abord, le scope d’entreprises concernées par ces obligations devrait être étendu aux plus petites sociétés, notamment aux PME. Ensuite, le rôle de la gouvernance des groupes dans les enjeux extra-financiers devrait être clarifié par les entreprises. Par ailleurs, la notion de significativité des informations, sur laquelle les entreprises se reposent pour savoir si elles doivent aborder tel ou tel sujet, devrait être précisée, car elle n’est pas clairement définie pour l’instant. Enfin, l’Efama et la Sfaf insistent sur l’importance de publier les informations extra-financières et financières au sein d’un même et unique document, afin de faciliter la «connectivité des informations».