Actualités

Supervision

L’ACPR juge les banques françaises bien armées face à la crise

Option Finance - 19 octobre 2020

Alors que la pandémie de Covid-19 va affecter le bilan des banques françaises en 2020 et 2021, l’ACPR se veut rassurante. Dans son rapport statistique annuel sur «les chiffres du marché français de la banque et de l’assurance» publié la semaine dernière, l’autorité rappelle que les établissements bancaires hexagonaux sont entrés dans la crise avec une situation financière renforcée. Fin 2019, ceux-ci affichaient un ratio de fonds propres durs (CET 1) historiquement élevé, de 15,1 %, légèrement supérieur à celui observé pour les banques de la zone euro (15,0 %) et de l’Union européenne (14,8 %). En outre, avec un encours total d’actifs liquides s’élevant à 1 113 milliards d’euros, soit 13 % du bilan agrégé, ils sont en mesure de résister à des pics de tensions, comme par exemple des sorties de capitaux massives. De 138,3 %, le ratio de liquidité de court terme (LCR) était en effet, en fin d’année dernière, largement supérieur au seuil réglementaire de 100 %. Enfin, même si le taux de créances douteuses des banques françaises est appelé à augmenter dans les prochains mois en raison des difficultés de certains de leurs clients emprunteurs, cet indicateur part de très bas. L’an dernier, il s’établissait à 3,4 % en moyenne, un plancher historique.