Actualités

Fusions-acquisitions

Le marché mondial à la peine

25 octobre 2019 - optionfinance.fr

Sur les trois premiers trimestres de 2019, le marché mondial des fusions-acquisitions s’est établi à 2 880 milliards de dollars, un montant en baisse de 11 % par rapport à l’an dernier, selon Refinitiv. Entre juillet et septembre, l’activité s’est même contractée de 21 % en valeur, avec une baisse encore plus prononcée pour l’Europe – de près de 30 % –, conséquence du ralentissement économique et de la recrudescence des tensions géopolitiques. En outre, depuis le début de l’année, la majorité des entreprises ayant réalisé au moins une opération de croissance externe dans le monde ne sont pas parvenues à créer de la valeur pour leurs actionnaires, rapporte Willis Towers Watson dans la dernière édition de son rapport Quarterly Deal Performance Monitor. Leurs cours de Bourse se sont contractés de 6,4 points de pourcentage en moyenne par rapport à un indice international 100 de référence établi par le cabinet. Les banques ne sont pas épargnées : conséquence de ce ralentissement généralisé, 11 des 20 premiers établissements intermédiaires d’opérations ont vu les revenus qu’ils tirent de cette activité se contracter au cours des neuf premiers mois de l’année. Barclays et Deutsche Bank accusent les baisses les plus prononcées, de 51 et 72 % respectivement, selon Global Data.