Actualités

Europe

L’économie de dividendes va renforcer les fonds propres des banques

17 avril 2020

«Les banques européennes sont en mesure de traverser la crise du coronavirus grâce à leurs ratios solides.» Dans son tableau de bord trimestriel sur le profil financier des établissements bancaires publié la semaine dernière, l’Autorité bancaire européenne se veut rassurante, alors même que la récession historique qui s’annonce pour 2020 va entraîner une baisse des résultats des banques et une détérioration des actifs détenus dans leurs portefeuilles (notamment les crédits aux entreprises). A fin 2019, leur ratio moyen des fonds propres durs, dit Core Equity tier 1 (CET 1), s’établissait en effet à un niveau record de 15 %, contre 14,7 % un an plus tôt. Or il devrait à court terme continuer de se renforcer. La raison : la décision récente de la plupart des établissements de renoncer, sous la pression de la Banque centrale européenne, au versement prévu cette année d’un dividende au titre de l’exercice 2019. Selon une étude que vient de réaliser Axiom AI, les ratios CET 1 vont en effet, toutes choses égales par ailleurs, s’en trouver améliorés de plusieurs dizaines de points de base (pb). La société de gestion a ainsi évalué le gain à 35 pb pour HSBC, 37 pb pour Unicredit, 40 pb pour Barclays ou encore 54 pb pour la Société Générale.