Actualités

Entreprises

L’envolée de l’endettement, un risque systémique, selon la Banque de France

Option Finance - 29 juin 2020

Les voyants passent au rouge. Jusqu’ici considéré comme un «risque élevé», l’endettement des entreprises françaises – de même que celui des ménages – apparaît désormais aux yeux de la Banque de France comme un «risque systémique». Dans sa dernière évaluation semestrielle des risques du système financier hexagonal, parue la semaine dernière, l’institution monétaire signale que la croissance de l’encours des crédits bancaires obtenus par l’ensemble des sociétés non financières est passée de 5,1 % en rythme annuel en février à 9,3 % au mois d’avril. Dans le même temps, leurs émissions de titres sur les marchés de capitaux ont porté sur un montant de 143 milliards entre mars et mai. De quoi faire ainsi passer l’encours global de financement de 1 692 milliards d’euros fin 2019 à 1 802 milliards d’euros fin avril (+ 7,1 %). Ce faisant, les entreprises «sont exposées à un risque de solvabilité accru en lien avec la détérioration du contexte économique», prévient la Banque de France, qui ajoute que «la dégradation de la qualité des actifs pourrait peser sur la rentabilité des banques et des investisseurs institutionnels». Pour les acteurs financiers, les perspectives s’annoncent d’autant plus dégradées que «l’environnement désormais généralisé de taux d’intérêt durablement bas» devrait également affecter leur profitabilité au cours des prochaines années.