Actualités

Communication financière

Les analystes peu convaincus par IFRS 16

Option Finance - 03 juillet 2020

Alors que la norme IFRS 16 sur les contrats de location est applicable par les sociétés cotées depuis l’an dernier, les analystes et les investisseurs semblent mitigés quant aux changements apportés par cette norme (comptabilisation des loyers au bilan et non plus en charge au compte de résultat). Selon une étude réalisée par la Sfaf, pour deux tiers d’entre eux, IFRS 16 ne donne pas de meilleure information sur la dette au bilan que la norme précédente. Pire, elle dégrade d’après eux la compréhension du niveau de flux de trésorerie de l’entreprise. 63 % des répondants indiquent même que l’Ebitda n’est plus un indicateur pertinent depuis la mise en place de la norme.

L’analyse des comptes des entreprises depuis la mise en place d’IFRS 16 serait en effet devenue plus complexe : les analystes rencontrent désormais des difficultés à distinguer la dette de location opérationnelle (baux classiques) de la dette de location financière (crédit-bail, notamment), car les entreprises ne présentent pas suffisamment dans leur annexe les informations permettant d’opérer cette distinction. Les entreprises qui publient leurs comptes en US Gaap distinguant toujours les loyers simples des loyers financiers, la comparaison entre groupes européens et américains est devenue «quasiment impossible», rapporte l’étude.