Actualités

Stabilité financière

Les banques centrales s’attaquent au changement climatique

02 mars 2020

Le changement climatique constitue-t-il une menace majeure pour la stabilité financière dans le monde ? Selon une étude publiée par Mazars et l’Official Monetary and Financial Institutions Forum, un think tank indépendant pour les banques centrales, la politique économique et les investissements publics, 70 % des 33 institutions monétaires interrogées en sont convaincues. «Comme l’illustre l’évolution récente du nombre de membres du Réseau des banques centrales et superviseurs pour le verdissement du système financier (Network for greening the financial system, NGFS), qui est passé de 9 à 55 en l’espace de deux ans, la perception des banques centrales sur ce sujet a changé très rapidement, et ce dans l’ensemble des régions du globe», observe Leila Kamdem-Fotso, associée financial services chez Mazars. De quoi amener ces acteurs à faire évoluer leurs pratiques. «Dans le cadre des tests de résistance qu’elles réalisent sur les institutions financières, 15 % d’entre elles (Banque de France, Banque d’Angleterre, Banque centrale des Pays-Bas et BCE) intègrent déjà des critères en lien avec le climat, tandis qu’elles sont 79 % à envisager de le faire prochainement», poursuit Leila Kamdem-Fotso.