Actualités

Commissions

Les banques d’investissement françaises font grise mine

10 janvier 2020 - optionfinance.fr

En 2019, les revenus des banques d’investissement françaises se sont chiffrés à 2,9 milliards de dollars (2,6 milliards d’euros), un montant en baisse de 12 % sur un an et au plus bas depuis quatre ans, rapporte Refinitiv dans une récente étude. Dans le détail, ces revenus ont reculé de 20 % dans l’activité de conseil en fusions-acquisitions, à 1,2 milliard de dollars (1,07 milliard d’euros). Une contre-performance inégalée depuis six ans. En parallèle, leur implication dans des opérations ECM – introductions en Bourse, augmentations de capital, cessions de blocs et émissions d’obligations convertibles – a rapporté aux établissements quelque 251,4 millions de dollars (225 millions d’euros), un montant en baisse de 17 % sur un an. Le constat est le même sur le segment du crédit syndiqué, où la contraction atteint 8 %, à 603,6 millions de dollars (542 millions d’euros). Enfin, sur le segment debt capital market – émissions obligataires –, les revenus perçus par les banques d’investissement françaises s’inscrivent en baisse de 2 % sur un an, à 884,1 milliards de dollars (795 milliards d’euros).