Actualités

Obligations

Les émetteurs français se ruent sur le marché

Option Finance - 15 juin 2020

En matière d’émissions obligataires, le mois de juin a démarré tambour battant du côté des entreprises françaises. Après EssilorLuxottica, Airbus, Danone ou encore Engie, la vague de levées de fonds s’est poursuivie la semaine dernière. Veolia a lancé le mouvement avec un emprunt de 500 millions d’euros sur douze ans. Assortie d’un coupon de 0,80 %, cette opération a été sursouscrite plus de huit fois, permettant ainsi à l’entreprise d’obtenir un taux final inférieur de 10 points de base au prix moyen de ses souches obligataires existantes. Après deux émissions le mois dernier pour un total de 700 millions d’euros, Klépierre a quant à lui collecté 140 millions d’euros supplémentaires dans le cadre d’un abondement («tap»). Récemment actif sur le marché des obligations convertibles, Edenred a pour sa part placé 600 millions d’euros à échéance 2029. Alors que les livres d’ordres ont été sursouscrits plus de deux fois, la rémunération offerte s’établit à 1,375 %. Enfin, Iliad, de retour sur le marché après plus de deux ans d’absence, a levé 650 millions d’euros. La maison mère de Free conforte ainsi sa position de premier émetteur non noté sur le marché européen des obligations seniors, avec un encours de plus de 3 milliards d’euros. Ce financement affiche une durée de six ans et un coupon de 2,375 %.