Actualités

Fusions-acquisitions

Les entreprises françaises volontaristes

26 avril 2019 - optionfinance.fr

Le marché français des fusions-acquisitions promet d’être animé au cours des 12 prochains mois. C’est en tout cas ce que laisse penser la dernière édition du baromètre «Global Capital Confidence» d’EY publiée la semaine dernière, dans le cadre duquel 74 % des chefs d’entreprise interrogés disent envisager une opération de croissance externe à échéance un an. Plus des deux tiers (67 %) déclarent favoriser une opération transfrontalière. Dans l’ordre, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, les Etats-Unis et la Chine, constituent les destinations d’investissement privilégiées par les acquéreurs potentiels. Ces projections sont en phase avec le dynamisme actuel du marché du M&A hexagonal : au premier trimestre, les opérations de rapprochement impliquant au moins une contrepartie française ont augmenté de 55 % en valeur sur un an, pour atteindre 14,7 milliards de dollars équivalents. Dans le monde, en revanche, les fusions-acquisitions se sont contractées de 23 % en valeur et de 33 % en volume sur la période.